Revenir à Le sacré féminin

Les groupes femmes

Ces groupes s’inscrivent dans le cadre du développement personnel et sont basés sur les principes de soutien et de liens, ce groupe est destiné à des femmes en quête d’un meilleur équilibre dans l’expression de leur être féminin.

Codes sociaux, valeurs, croyances, héritages familiaux, projets de vie sont revisités à l’aide de supports créatifs et ludiques (cercle de paroles; collages; modelages; jeux d’écriture; constellations et statues de l’approche systémique; techniques du théâtre d’Augusto Boal etc…)
Nous travaillons également en interaction avec le rythme des saisons et les cycles de lunaison (temps de recentrage méditatif, rituels d’auto-guérison, pratiques d’intentions positives). Nous faisons une place toute particulière au corps( Le corps vécu, le corps social) au travers de temps de relaxation, de danse etc…

Le groupe est à la fois miroir et soutien. La sororité, la solidarité et la bienveillance posées en fondements permettent à chacune de prendre toute sa place en douceur et en lien avec les autres.

Nous explorons la dualité féminin/masculin ; les potentiels de création et de transformation de chacune pour gagner en accueil sans passivité et en puissance sans pouvoir.

Groupe complet pour l’année 2019

 

TÉMOIGNAGES

Bonjour Isabelle,
Pendant ces 9 rendez vous, étalés durant l’année, j’ai pu comprendre plus profondément comment je me suis construite, j’ai pu aimé d’avantage la femme que je suis et cela en avançant sur ma voie mais aussi en voyant évoluer les autres femmes du groupe.
Chacune de nous à fait du chemin durant ces mois, parfois avec les embuches de la vie, mais surtout, toujours avec le groupe, comme une force à laquelle se rattacher et se ressourcer.
Et toi, toujours avec nous, Isabelle, tes encouragements et tes attentions, ton écoute et ta biveillance, sans quoi tous ce partage riche et généreux n’aurait pas eu lieu.
Grâce à ce groupe, si bien accompagné, je pense avoir des pistes, des éclaircissements et surtout la conviction qu’être une femme est un cadeau et que partager ce présent en sonorité fut intense et magnifique.
J’ai aimé et j’aime le groupe de femme que nous étions.
Ces rendez-vous vont me manquer, mais nous nous retrouverons, j’en suis sûre… au clair de lune ou dans un rayon de soleil délicat.
Tendresses
A…


Isabelle, tu nous a demandé de pouvoir parler de cette aventure… mais comment nommer ces 9 temps qui nous ont mené d’une année à une autre? Je vais dire ce qui me vient …
1, je dirai que :
Si nous ne nous sommes pas choisies, il y eu choix pourtant ; celui de ce voyage sur ce qui nous fait , à l’endroit de notre féminin, et aussi de notre masculin. (notre masculin, c’était une notion étrange pour moi, le féminin, une bataille… )
Et plus, nous avancions dans ces 9 mois, plus il m’a semblé choisir ces autres-là du groupe, si courageuses, si complexes, si attachantes, tout simplement si humaines ; car nous y sommes allées dans le partage de ce qui nous traverse, profondément, à travailler cote à cote les unes les autres, à interroger, observer, faire des mises au points comme en photographie de ce qui nous fait, à être invité à regarder aussi à coté, à réfléchir sérieusement et sensiblement des liens au monde qu’on tisse.
Et au fil de ces mois, à s’écouter chacune, à parler aux autres, à s’entendre parler, nommer …voir s’éclairer une conscience.
2, je ne dis pas que tout c’est éclairé alors, mais ce groupe de femmes, c’est un espace protégé, dense où le partage de nos différences de femmes, enrichit énormément.
Être présente, en écoute, en accueil de chacune, m’a aussi fait voir le monde, encore bien plus grand, plus complexe et riche ; peut-être parce qu’on touche à des endroits très fragiles et sincères et justes de notre fondement d’être ?
Comprendre encore un peu plus ce qui nous fait.
Isabelle nous accompagne en partant vraiment de nous. Tout part de l’instant présent ; ce qui a fait aussi la spécificité de chaque rdv, qui nous amenait parfois ailleurs, et la surprenait elle-même, mais qui mine de rien, déposé des myriades de petites compréhensions, d’accueil et de bienveillances de soi aux autres et de soi à soi.
Car il s’agit bien de cela, un voyage avec soi et vers soi et qui fait du BIEN
B

 

Le témoignage de Catherine

Je viens de vivre pendant 10 mois cette aventure du groupe femmes proposé par Isabelle, en compagnie d’Ivonne, Elena, et Sophie.

Il y a un an, j’étais au même endroit que vous, avec une grande curiosité et des interrogations plein la tête. Isabelle a du vous faire une présentation en vous disant qu’il était difficile d’expliquer
ce qu’est un groupe femmes construit autour de la pensée du féminin et du masculin, pensée
symbolique, culturelle et personnelle en lien avec chacune de nos histoires…

Voici ce qu’il me tient à coeur de vous dire.

Nos rencontres m’ont permis d’opérer et d’étayer une réconciliation intérieure, intellectuelle,
émotionnelle et corporelle.

Le travail proposé par Isabelle sur le repérage de nos « passeurs et passeuses » a été une étape
importante. Ce travail permet de prendre conscience de qui sont les femmes et les hommes qui
ont marqués nos vies, ceux qui ont été nos modèles tout comme ceux contre qui nous luttons.
Quoi qu’il en soit, ils ont tous laissé des traces en nous ; et voir ces traces, c’est se donner la
possibilité de faire le tri : garder ce que nous voulons garder et mettre de côté ce dont nous ne
voulons plus. C’est aussi mieux comprendre et remettre à leur place certaines des luttes
intérieures et extérieures qui jalonnent notre vie et, parfois, nous empêchent de vivre comme nous
le voudrions.

Pour résumer, un mot : LIBERTÉ, parce que faire le tri, c’est se donner la possibilité de choisir et
choisir c’est se donner la liberté de dire oui ou non.

Le groupe femmes est donc avant tout un extraordinaire espace où nous pouvons partir à la re-
conquête de notre liberté.

Ce qui fait aussi l’intérêt de cet espace, c’est que nous n’y sommes pas seule. Nous sommes
dans un groupe et les membres du groupe sont de formidables compagnons d’aventure, devant
lesquelles nous pouvons dire et partager nos peines et nos joies les plus profondes. Un deuxième
mot s’ajoute donc à la « liberté », c’est le NOUS ! Le « nous » qui éloigne la peur, qui nous fait
nous reconnaître dans l’autre, sans nous y perdre.

Pour finir, le plus extraordinaire de tout ce chemin a été de m’apercevoir combien notre corps
parle et combien nos ressentis, nos émotions s’incarnent dans nos postures, mouvements et
micro-mouvements ! Je sais désormais reconnaître ma raideur désespérée lorsqu’elle est là, tout
comme je sais aussi que je peux m’allonger tranquillement sur le sol pour vivre ma vie avec
douceur.

Pour cheminer, vous pouvez faire une totale confiance à Isabelle, c’est une guide pleine de
ressources et de créativité.

Je vous embrasse.

Catherine, le 03/12/2018